CQFV: Catherine Livet, une limayenne à la recherche des petites histoires qui ont fait l'Histoire.

07 novembre 2022
Télécharger le podcast

CQFV: A la découverte des secrets de l'Histoire.

A l'occasion l'anniversaire de l'armistice de la grande guerre. Hakima Aya reçoit Catherine Livet, une limayenne, arrière petite fille d’un sergent de la légion étrangère, autrice de l'ouvrage Les Poilus de Limay publié aux éditions Beck Livet.

Plus de 100 ans après la «Grande Guerre», quelles leçons a t' on tiré de la 1ere guerre mondiale qui a profondément marqué notre époque?

En France, fouiller dans les archives pour découvrir les pans méconnus de l'histoire familiale est devenu une passion. C'est d'ailleurs l'une des sciences les plus pratiquée dans le monde. L'accès aux archives est gratuit en France. Une chance, mais pour autant se lancer à la recherche de son histoire est un travail exigeant. Catherine Livet s'est plongé dans un vaste travail de généalogie à l'échelle de la ville de Limay

«Il faut comprendre les petites histoires, pour comprendre l'Histoire ». Catherine a souhaité s’intéresser aux hommes et aux femmes qui ont construit l'histoire locale.

Son ouvrage revient sur les histoires de ces "enfants" de Limay qui ont été entraînés dans la tourmente de la Grande Guerre. Elle raconte les combats, mais aussi les destins des enfants de ces soldats qui ont été directement impactés par la guerre.

«C'est bien de parler des Généraux, mais il faut aussi parler du simple civil...».

La généalogie permet de remonter sur plusieurs générations, et d'humaniser des récits appris essentiellement à travers les manuels d'histoire.

Enfin, selon pour cette férue d'Histoire, cultiver la mémoire, permet assurément de mieux comprendre le moment présent. Elle admet être inquiète du contexte géopolitique actuel, avec le conflit Russo Ukrainiens aux portes de l'Europe, tant l'Histoire nous a appris que le jeu des alliances pouvaient entraîner les nations à l'embrasement.

Retrouvez l'émission en intégralité, CQFV avec Catherine Livet, en cliquant sur le podcast, bonne écoute.