écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
sommeil

Depuis le 20 et jusqu’au 31 mars, c’est La Quinzaine du Sommeil des jeunes enfants. A cette occasion, le Conseil départemental se mobilise aux côtés de ses partenaires pour sensibiliser les familles et les équipes éducatives à l’importance du sommeil pour le développement de l’enfant. A Mantes-la-Jolie, des ateliers du sommeil ont été organisés à la PMI.

La quinzaine du sommeil, c’est l’occasion pour les familles d’échanger avec des professionnels sur les difficultés qu’ils rencontrent. Créée il y a 15 ans par le département des Yvelines en partenariat avec l’Education Nationale, des ateliers du sommeils sont organisés dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI).  Ces ateliers concernent les parents d’enfants de 0 à 6 ans.

Il existe plusieurs causes de troubles de sommeil. Isabelle de Lingue, infirmière puéricultrice et Helene Chal, infirmière à Mantes la Jolie expliquent :  » si les enfants mangent des produits ou des boissons trop sucrés avant de dormir, cela va recharger les batteries, ils ne seront donc plus fatigués ».

Des excuses bien connues

De plus, elles ajoutent  » les enfants peuvent aussi tester les limites ». Ils cherchent donc des excuses, souvent toutes faites. Par exemple :  » je veux aller aux toilettes, j’ai soif, je veux une histoire ». Dans certains cas, c’est l’environnement qui n’est pas optimum pour trouver le sommeil. Les infirmières expliquent  » C’est pour cela qu’il faut le changer. Tout comme l’utilisation d’écrans avant le coucher. »

L’action « Mieux dormir pour mieux grandir » a un but : sensibiliser sur l’importance du sommeil. Les partenaires ont constaté que les enfants étaient souvent fatigués une fois leur arrivée à l’école. C’est pour cela qu’ils ont décidé de lancer cette action. Beaucoup de parents ne connaissent pas forcément les différents cycles qui permettent un sommeil réparateur. L’enfant passe par deux cycles : le sommeil calme et le sommeil agité. Les spécialistes de la petite enfance expliquent  » Lors du sommeil agité, l’enfant donne l’impression qu’il est éveillé, les parents ont donc tendance à vouloir les ré-endormir, mais c’est à ce moment là qu’ils réveillent leurs enfants ». De plus, elles ajoutent  : ils cassent leur cycle sans s’en rendre compte.

Recréer un rythme

S’ils demandent des conseils lors des réunions qui se tiennent, les infirmières tiennent à le préciser : elles n’ont rien à leur apprendre. En effet, elles « donnent juste quelques clés pour réussir ». Par ailleurs, elles affirment que seuls les parents ont la solution.

 

Pour finir, des permanences du sommeil vont être créées. L’objectif : avoir un accompagnement personnalisé pour résoudre les difficultés liées au sommeil. 

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous :

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire