écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
parce que je le vaut bien

 SCH est sans doute le phénomène du moment. Il a souvent la main dans ses longs cheveux soyeux qui feraient jalouser Beyoncé. Il occupe aussi de plus en plus souvent les premières positions des charts et des playlists des radios françaises, comme sur LFM Radio. Avec des textes sombres qui reflètent pourtant le véritable visage de la société d’aujourd’hui, le marseillais a su conquérir un grand nombre de français. Son premier album Anarchie est en vente depuis peu.

sch style

SCH connaît une ascension fulgurante dans le milieu du rap. Tout débute sur skyblog pour lui. Cheveux courts, jogging… Nous sommes en 2011 et la nouvelle icône est méconnaissable. Le marseillais lâche à ce moment-là quelques sons sur son blog, où l’on reconnaît déjà son texte cru et sa voix si particulière. C’est pourtant aux côtés du rappeur Lacrim qu’il se jette réellement à l’eau. Il rejoint Def Jam Production et commence petit à petit à se faire connaître. En 2015 sort sa mixtape A7 pour annoncer la sortie de son tout premier album, Anarchie, en vente depuis peu et déjà un carton. Un succès probablement dû aux thèmes qui sont plus variés, profonds et intimistes, à l’image du titre Fusil paru dans la première mixtape du rappeur. Certains de ses titres nous permettent même d’en apprendre d’avantage sur le rappeur et nous démontrent une fois encore son désir d’originalité puisqu’il est le premier rappeur français à faire appel à un rappeur italien pour un feat.

12963924_1004242886324963_6971620260572908710_n

  Un univers sombre et paradoxal

Le rappeur confie lors d’une interview accordée à Metronews que son influence lui vient dans un premier temps des CD de son père, en particulier ceux de Joe Dassin ou encore Elton John. Il découvre l’univers du rap en grandissant, notamment le monde de 50 Cent et celui d’Eminem. Julien, de son vrai nom, s’inspire ensuite des aléas de la vie pour la rédaction de ses titres. Sa jeunesse n’est pas des plus facile, et le marseillais enchaîne les petits boulots difficiles pour parvenir tant bien que mal à se faire de l’argent. Les huissiers, il connaît. D’où l’origine de ses textes sombres et notamment de sa célèbre phrase « se lever pour 1200 c’est insultant » qui a même été reprise lors d’une manifestation. Des textes qui peuvent donc parfois s’avérer militants. Julien, de son vrai nom, parvient à se différencier en grandissant. Il garde ses textes qui font l’apologie du crime et de la drogue mais adopte une apparence et une gestuelle efféminée. Ses chansons sont relativement sombres et il avoue même, que ses petits « bruitages » qu’il sort de temps en temps, reflètent le démon qui est en lui. SCH est parvenu a créé son propre univers en très peu d’année et c’est aujourd’hui un véritable phénomène que tout le monde s’arrache.

Check le clip de son dernier single : Je la Connais

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire