écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
Le lycée condorcet à Limay accueille la mécanique de l'instant

Le lycée Cordorcet de Limay se met au théâtre pour apprendre à communiquer. Pour cela, la compagnie  « la mécanique de l’instant » a investi les locaux du lycée pour présenter leur pièce aux élèves de terminales. Le thème : la consommation de drogue et le fait de devoir de l’argent à une personne. Ainsi pendant plus d’une heure trente, trois comédiens se sont mis dans la peau de plusieurs personnages. De jeunes lycéens préparant une pièce de théâtre, à un consommateur de drogues en passant par les parents des adolescents, tout y passe.

Une pièce participative

Cette pièce de théâtre avait une particularité : elle est participative. Ainsi, elle se divise en trois parties. Elle débute avec une représentation  » classique » avec les comédiens pendant 45 minutes puis est suivi d’un débat avec les élèves,. Enfin le spectacle se termine avec la participation des terminales. Ils deviennent à leur tour comédiens et rejouent les scènes de la pièce qu’ils ne pensaient pas être cohérentes. En effet, les élèves du lycée Condorcet de Limay pouvaient modifier les scénarios à leur guise et étant accompagné par les comédiens.

la mecanique de l'instant au lycée condorcet

La mécanique de l’instant au lycée Condorcet à Limay

 

Une décision du proviseur 

C’est la proviseur du lycée de Limay qui a contacté les acteurs de  » la mécanique de l’instant ». En effet, elle souhaitait qu »il aborde un thème bien précis : la consommation de drogue et les problèmes que cela peut entraîner dans son entourage. C’est donc elle qui a choisi le sujet. Pour Lyès Mussati , créateur et comédien de « La Mécanique de l’Instant », leur représentation fut un succès. Aussi, il explique que  » les élèves du lycée ont énormément participé et pris part au débat « . Le comédien est donc ravi. En effet, pour lui, l’objectif était de communiquer avec les jeunes, le défi est donc un succès.

En revanche, pour Nassim Fernandez, Terminale ES, cette pièce est une bonne chose, même s’il ne s’est pas forcément reconnu. Il pense tout de même que cela est  » utile et que certaines personnes dans le lycée sont concernées par ces difficultés « .

De prochaines représentations sont prévues pour la compagnie peu un partout dans les Yvelines.

Vous pouvez retrouver le reportage complet ci-dessous : 

 

 

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire