écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
maternité

La maternité de l’hôpital de Mantes-la-Jolie se modernise. Des travaux de rénovations ont été effectué dans tout le service, pour une meilleure prise en charge des patientes. Mais ce n’est pas tout, la maternité propose de nouveaux services.

L’hôpital François Quesnay a mis les petits plats dans les grands. Conférence sur la grossesse pour comprendre les femmes durant cette période importante de leur vie, application pour une meilleure communication entre patients et médecins mais aussi un accès à plus de services médicaux, la maternité fait peau neuve.

Parmi les grandes nouveautés : autohypnose, acupuncture et massages de bébé, tous les choix sont possibles désormais pour atténuer la douleur de l’accouchement. Une application  » ma maternité by babybop » a même été mise en place. Elle permet d’avoir des conseils de professionnels sur les soins, la préparation et l’alimentation des bébés. Si une femme enceinte a des questions, toutes les réponses se trouvent sur cette application. Un bon moyen de communication comme l’explique le docteur Bakar, chef de service gynécologie à l’hôpital de Mantes. En effet il affirme  » cela permet de créer un lien avec les futurs parents et donc de les rassurer avant cet événement important de leur vie ».

La maternité accueille 2300 nouveaux-nés

Le service maternité de Mantes-la-Jolie est important. Il réalise chaque année 2 300 accouchements et gèrent des grossesses dites à risques. Le but de cette rénovation est simple : rassurer les futurs parents avant ce grand moment.

Mais si la maternité se modernise avec de nouvelles assistances médicalisées, pas question d’oublier celle de base, comme l’explique le Docteur Bakar.

Pour Martine Joutel, cadre de santé, l’hôpital de Mantes n’a rien à envie aux hôpitaux parisiens, bien au contraire. Ils se sont même associé à l’établissement de Poissy.

Chaque mois, l’hôpital de Mantes accueille 200 accouchements et 500 passages par semaine pour des rendez vous.

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous :

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire