écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
houda victorieuse

 Houda Benyamina a marqué les esprits lors du festival de Cannes. Après avoir reçu le lauréate du grand prix pour le film « Divines », la réalisatrice s’est livré à un discours féministe et extrêmement enthousiaste dénotant  fortement avec les habituels discours formatés et consensuels.

La fondatrice de « Milles visages » s’est enfin essayé au long métrage et c’est visiblement un succès pour la réalisatrice de 35 ans. Le film met en scène deux jeunes filles de banlieue qui basculent dans la délinquance et le trafic de drogue avec un seul objectif : se faire un maximum d’argent. Le but de la réalisatrice n’est cependant pas de faire dans le cliché parce qu’elles sont issues de banlieue. Il s’agit avant tout d’une histoire d’amitié entre les deux personnages qui sont inséparables. Le caïd du coin est également interprété par une femme, une décision de la part de la réalisatrice qui pourrait nous rappeler ses principes.

  Une réalisatrice militante. 

houda real

Désignée comme vainqueur de la caméra d’or 2016, Houda Benyamina s’est en effet lancée dans un discours militant. Elle affirme soutenir la cause des femmes dans l’univers du cinéma, évoquant leur place qui est beaucoup trop sous-estimée à ses yeux. Sa prestation a d’ailleurs été très contestée face au public. Après avoir été applaudie comme il se doit lors de la cérémonie, certains internautes n’ont pas été pas du même avis, notamment à la suite de ses propos que certains jugeaient « trop vulgaires ». Afin de clore ce discours, la jeune franco-marocaine s’est d’ailleurs adressée à un de ses amis, lui disant qu’il avait « du clito ». Une façon de faire pourtant très utile puisqu’elle permet de marquer les esprits. On espère d’ailleurs que son message a été reçu cinq sur cinq et qu’elle continuera de se battre pour la place des femmes.

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire