écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
scout

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale d scoutisme. Une occasion de se pencher sur ce mouvement catholique ouvert à tous qui contribue à l’éducation des enfants et des jeunes dans leur engagement à la vie sociale. A Mantes-la-Jolie,  l’organisation « Les scouts et guide de France » accueille jeunes et adultes. Le scoutisme peut commencer à n’importe quel âge, peut importe sa nationalité, son milieu social ou même sa religion. En effet, contrairement aux idées reçues, il ne faut pas forcément être catholique pour adhérer à cet engagement. Seul le maillot les différencie. D’ailleurs, chaque couleur correspond à une autonomie. En effet, dans le scoutisme, on ne parle pas de grade ou d’expérience mais d’autonomie.

Ainsi, les chemises vertes claires pour les farfadets de 6-8 ans, les chemises oranges représentent les louveteaux de 8-11 ans, les bleus de 11-14 ans les scouts guides, les 14-17 ans portent des chemises rouges et enfin les compagnons vêtus de verts sont âgés de 17 à 20 ans.

Une famille unie

Les scouts sont tous bénévoles. Et ceux dans le monde entier. Ainsi, plus qu’un état d’esprit, le scoutisme c’est avant tout un engagement, des convictions et une ambiance familiale. Pour Benoit, désormais compagnons, le scoutisme fait parti de sa vie. Et pour cause, il a commencé alors qu’il n’avait que 11 ans. Aujourd’hui, il a gagné en autonomie et est devenu chef. Il explique  » j’ai le droit de participer aux assemblées générales où sont prises toutes les décisions éducatives, je peux donner mon avis, y prendre part, ce qui est valorisant. »

Pour Marion, chef des louveteaux, être scout est également très important. Elle a commencé lorsqu’elle avait 8 ans. Elle raconte  » j’ai grandi avec les mêmes personnes, ce sont désormais des amis que je vois tout le temps, avec qui je fais tout. Quand on part en camps, on déconnecte complètement de la réalité, ça nous permet de nous recentrer sur ce qui est important. Quand nous revenons des camps, nous avons l’impression d’être parti depuis très longtemps.

Chacun son rôle au sein de la tribu

Qu’ils soient chef ou non, chacun a un rôle bien précis lors des camps : monter la tente ou encore faire le feu. Les chefs, eux, aussi ont une fonction précise. L’un est gestionnaire du budget, l’autre de gérer les groupes.

Des camps organisé aux quatre coins du monde. Cela permet de rencontrer des personnes issues de tout horizons, peut importe le milieu social, culturel ou religieux. Ainsi, les scouts de Mantes-la-Jolie se sont déjà rendus au Maroc, au Luxembourg. Cette année, les compagnons se rendront en Guyane. Une bon moyen d’apprendre à connaitre les autres, partager et apprendre l’esprit d’équipe.

Vous pouvez retrouver notre reportage complet, diffusé dans notre journal local ci-dessous :

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire