écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
smartcapture

Le Relais de Chanteloup-les-Vignes a ouvert ses portes à quelques visiteurs afin d’expliquer le fonctionnement de l’entreprise et le chemin que parcourent les vêtements donnés dans les conteneurs.

Cette SCOP, « société coopérative ouvrière de production » existe depuis 30 ans et propose des contrats d’insertion à certaines catégories de personnes. L’objectif : créer de l’emploi. D’après les chiffres, 2 emplois sont créés par semaine.

Le relais suit une procédure bien huilée. 7h45 les camions partent, et font leur retour entre 13h30 et 15h30. Au total, ce sont près de 950 conteneurs vidés pour une moyenne de 19 tonnes de vêtements récoltés par jour.

Après la récolte, place au trie. Les vêtements en bon état sont revendus dans les magasins « Ding Fring » à Paris, ou envoyé dans des relais Africains pour être revendus (Burkina Faso, Sénégal et Madagascar).  Pour le reste, ils sont récupérés pour leurs matières absorbantes, transformés en matières isolantes ou utilisés comme combustibles.

Cette dernière catégorie de vêtements, non vendus, est regroupée en « balle » .

Crédit photo : Amin El Kebir       

Ce procédé répété toutes les 15 minutes a pour principe de laisser les vêtements tomber dans une fausse d’1 mètre 50 et de les tasser avec une presse. Une fois les vêtements ficelés la balle est finie. À savoir qu’une balle pèse entre 400 et 600 kilos !

Pour en savoir plus, découvrez l’interview audio des salariés ainsi que la visite guidée du site.

Texte et photos : Amin El Kebir 

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire