écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
associations

La semaine dernière, une manifestation était organisée devant la préfecture des Yvelines pour alerter le préfet. Associations, citoyens et syndicats étaient réunis pour venir en aide aux familles sans-abri et sans accès à l’éducation.

 

La plupart des associations yvelinoises s’étaient réunies pour montrer leur mécontentement et alerter la population face aux difficultés que rencontrent des familles sans abris dans les Yvelines. Sur place devant la préfecture : la Ligue des Droits de l’Homme, la FCPE 78, ou encore l’union syndicales solidaires. Pour Françoise Boitheauville, de Roms Yvelines, tout cela est la faute des politiques. En effet, les associations déplorent  » que les politiques se comportent comme des moutons. Si l’un dit qu’il n’est pas d’accord, tous suivent le mouvement ».

70 familles dans la rue chaque soir

Chaque soir, 70 familles sont refusées par le 115 des Yvelines par manque de place. Une situation inacceptable pour Anne Laforge. La responsable de Roms Yvelines déclare :  » Nous sommes dans un département riche, il est inconcevable qu’autant de familles se retrouvent à la rue. Et surtout que cela soit justifiée par un  » ce ne sont pas les seuls ».

 

Leurs revendications est simple : augmenter immédiatement le nombre de places au 115, éviter les expulsions sans relogement et créer de places d’hébergements stables. Enfin reconduire un plan de lutte contre la pauvreté.

 

Leur action a aussi pour objectif d’alerter la population. Cette manifestation a regroupé une bonne centaine de personnes. Et certains curieux ont rejoint le mouvement pour en savoir plus.

Pour Françoise Boitheauville, il suffit d’un rien pour empêcher les roms de s’installer dans une ville et leur donner une chance. En effet, certains propriétaires  » préfèrent laisser leurs maisons vides ou à l’abandon plutôt qu’aider les familles dans le besoin ».

Les associations ont été reçues par le préfet pour pouvoir trouver une solution pérenne pour ces sans abris

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous :

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire