écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
marche Mantes-Paris

A vos marques, prêt, partez pour la 82ème édition de la marche Paris-Versailles – Mantes. Elle aura lieu dans la nuit du 28 au 29 janvier prochain. Au total, plus de 3000 personnes sont attendues pour le parcours qui débutera à Versailles pour des raisons de sécurité. C’est d’ailleurs le maître-mot de cette nouvelle édition. La sécurité est renforcée pour cette marche de 54 km qui s’effectue de nuit. En effet, les organisateurs demandent à tous les participants de porter une lampe frontale pour être vu par les autres, d’avoir un chasuble et surtout d’avoir un badge autocollant. Aussi, en raison du plan vigipirate, les sacs des marcheurs seront vérifiés ainsi que les identités avant le départ.

Des gendarmes pour quadriller le parcours

De plus, des policiers et gendarmes seront présents sur plusieurs lieux du chemin de la marche pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité des participants. Par ailleurs, plus de 200 bénévoles sont attendus pour encadrer cet événement. Ce n’est pas tout, La Croix Rouge et des médecins seront présents, si un des participants ressent un coup de fatigue. De plus, plusieurs stops sont possibles, avec différents stands de ravitaillements. Au total, il y en aura quatre.

Affiche marche mantes

Des distances adaptées à chacun

Cette marche est ouverte à tous et pour tous. Ainsi, si vous souhaitez participer à cette marche, mais que votre condition physique vous inquiète, pas de problème. Plusieurs départs sont possibles avec des distances différentes. En effet, la plus longue est de 54 km et débute de Versailles, Beynes pour un 39 km, Maules pour un 22 km, et enfin Jumeauville pour 12 kilomètres. Cette dernière est même accessible au plus jeune, car le départ se fera à partir de 8 heures du matin.

Enfin, après l’effort, le réconfort. A l’arrivée de la randonnée, des podologues et des ostéopathes seront présents pour soulager les marcheurs.

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous : 

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire