écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
omerta valerie auslender

Pendant ses études de médecine, Valérie Auslender a été témoin de maltraitance sur des étudiants mais aussi sur des patients. Une situation qu’elle n’a jamais supportée. Lors de sa thèse de fin d’études, consacrée aux violences, elle décide de poser une question annexes “ vous étudiants avez-vous déjà été victimes de violences ? La réponse est sans appel. Sur les 1500 questionnés, 40 % ont subi des violences psychologiques, 50 % des propos sexistes et 9 des violences physiques.

Les étudiants infirmiers fortement touchés

Pire 85% des élèves infirmiers seraient victimes de violences de la part de leur personnel encadrant.  La jeune femme décide donc d’aller plus loin et lance un appel à témoin. Une centaine de personnes y répondent.  Le livre « Omerta à l’Hôpital » est créé pour dénoncer ces violences très existantes. L’idée du livre est simple : rompre ce silence pour que les victimes parlent et se sentent moins seules. Très souvent, elles finissent par croire que cela est mérité.

Les victimes décident souvent de ne pas en parler, comme c’est le cas pour Chloé, âgé à l’époque de 16 ans lorsqu’elle est devenue victime. Etudiante aide-soignante, elle est vite tombée en dépression. Elle explique « qu’à l’époque elle n’en avait pas parlé » En effet, selon elle, ses  » collègues n’étaient pas aptes. Tout le monde voyait ce qu’il se passait mais personne n’agissait ».

Des carrières brisées à cause de cet omerta

Après de telles expériences, Beaucoup renonce aux études et au métier du, médical et paramédical. L’auteure du livre espère désormais faire éclater ce tabou grâce à son livre “ Omerta à l’Hôpital”.

Elle souhaite désormais que les bourreaux soient condamnés dès les premiers agissements violents. Selon elle, c’est seulement de cette façon que ces acharnements contre les étudiants et patients seront stoppés. Après la publication de ses livres, médecins du travail, parents, étudiants nombreux sont ceux à s’être manifesté auprès de Valérie Auslender.

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous à partir de 3’40 : lfm

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire