écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
rap

Le point d’information jeunesse de la ville d’Epône organise de nombreuses activités pour les ados. Parmi les nouvelles proposées : des ateliers d’écriture de rap. Une bonne occasion de découvrir de nouveaux talents et de pousser certain à se dépasser.

Pendant les vacances de Pâques, le point d’information jeunesse ( PIJ) d’Epône a mis en avant la culture du rap. Pour cela, il a fait appel aux talents des jeunes de la ville. Mais avant de commencer, l’animateur  a besoin de connaître leur niveau. Pour cela, il faut raper. Certains ont déjà préparé un petit morceau, ils décident donc de se lancer un par un. Le thème du premier rap écrit : la vie quotidienne. 

Après quelques hésitations, c’est le moment de faire un débrief de la prestation. Et visiblement ce rap a beaucoup plu. L’animateur salue le talent d’écriture du jeune adolescent, son rythme et également la maturité du texte. Il explique  » j’aime beaucoup ce genre de rap, il n’y a pas de gros mots, de phrase du genre « c’est moi le plus beau », je te félicite « .

C’est désormais au tour d’Oussama de se lancer. Le jeune homme a décidé de parler d’amour. Et plus particulièrement chagrin d’amour. Un texte réussit selon Jo, l’animateur. Il émet tout de même quelques remarques. Par exemple : l’élocution. Selon Jo,  » il faut faire quelques exercices de prononciation, tu pourrais mettre un stylo dans ta bouche et dire ton texte. Selon lui, cela va être beaucoup plus facile ensuite pour parler distinctement.

Un travail d’écriture 

L’atelier écriture rap se déroule en deux parties. La première terminée, il est désormais temps de passer à l’écriture d’un texte. En effet, si certains maîtrisent les bases, d’autres sont plus novices.

Le thème choisi de la journée : l’été. Et pour un rap réussit, il faut de l’organisation. Chaque mot a sa place sur la feuille.Et surtout il faut adopter quelques techniques bien précises. Par exemple  » mettre des barres à la fin de chaque phrase. Car en rap, le débit est rapide, il est donc facile de se perdre rapidement. »

Pour l’animateur de l’atelier, il est important de réaliser des activités qui plaisent aux jeunes. Le rap est très apprécié chez les jeunes. Pourtant c’est un long travail. C’est aussi pour cela que l’animateur a tenu à faire cet atelier. Désormais, les ados attendent les prochaines vacances scolaires pour pouvoir tester leur nouveau rap et pourquoi pas s’enregistrer ?

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous : 

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire