écoute
LFM Radio
en live

En ce moment à l'antenne

Dernier flash info
      flash-info
Dernier flash emploi
      flash-emploi
bafa

Pendant 8 jours, la ville d’Epône a organisé des formations pour les jeunes et les moins jeunes. Le but : avoir son diplôme du BAFA, le Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animateur. Véritable tremplin pour travailler dans le milieu de la jeunesse, il permet notamment des emplois saisonniers. 

Pour obtenir le fameux sésame, il faut remplir plusieurs critères : avoir entre 17 et 25 ans et surtout passer différentes sessions de formations. Une première théorique pour avoir les notions de bases pour assurer les fonctions d’animation. Puis place au stage pratique de 14 jours minimum. Dernière phase : une session d’approfondissement ou de qualification pour approfondir, compléter, et analyser vos acquis et besoins de formation.

La ville d’Epône organise ces formations depuis 2015. Pour Ivica Jovic, adjoint aux affaires scolaires, à la jeunesse, aux sports, aux associations et au numérique, cela est important pour la municipalité. En effet, elles permettent « de créer un vivier d’animateurs dans la ville. De plus,  » c’est une demande permanente pour Epône, nous avons toujours besoin d’avoir de nouveaux professionnels de la jeunesse ».

Des profils variés

Qu’ils soient là pour des petits jobs d’été ou pour valider des acquis, tous ont le même objectif : rester concentrer pour obtenir leur diplôme. Pour Selena, 17 ans, le Bafa va lui servir pour son futur métier. Elle veut devenir puéricultrice en maternité. Pour Véronique 50 ans, assistante maternelle, cela va valider l’expérience acquise sur le terrain depuis plus de 17 ans.

Cependant, le Bafa ce n’est pas que des étudiants, c’est aussi des formateurs. C’est le cas de Cindy et Clément qui ont encadrés ces jeunes. Selon eux, pour un bon apprentissage, la journée se divise en deux. Tout d’abord, l’éveil réalisé le matin  » car le cerveau est plus apte à assimiler des informations ». Puis l’après-midi, pour la partie  » animation et jeux ». Les élèves se transforment en véritable animateur.

Enfin, si le démarrage n’est pas toujours évident, ils parviennent à capter l’intention des jeunes. Beaucoup posent des questions : que faire d’un enfant qui ne veut pas manger à la cantine ? Comment gérer conflits entre enfants. Souvent, ils se questionnent sur la vie quotidienne.

Les apprentis animateurs attendent désormais les prochaines vacances scolaires pour mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris.

Vous pouvez retrouver notre reportage complet ci-dessous : 

Pas de commentaires

Ajoute un commentaire